Le Laboratoire de Psychologie et d’Ergonomie Appliquées (LaPEA) de l’Université de Paris s’est associé avec le programme APPRENDRE pour organiser un séminaire international intitulé « Éducation et orientation en Afrique francophone : Regards croisés » qui se déroulera dans un format hybride le lundi 8 novembre 2021 de 15h à 17h30 (heure de Paris). L’inscription est obligatoire en vue de recevoir toutes les informations pour se connecter à l’événement.

Présentation des interventions


1. Cartographie de la production doctorale francophone portant sur l’orientation des jeunes en Afrique, en Haïti et au Liban

Dans le cadre du programme APPRENDRE, l’Agence Universitaire de la Francophonie met à disposition un répertoire comprenant plus de 1 700 thèses francophones consacrées à l’enseignement primaire et secondaire en Afrique, en Haïti et au Liban et publiées entre 2000 et 2020. Ce répertoire des thèses peut se révéler être une ressource intéressante pour la communauté scientifique qui souhaite explorer et comprendre la production doctorale sur ce thème. Après une courte introduction à la démarche suivie pour constituer cette base de données, une illustration de ses usages possibles sera proposée en présentant la cartographie de la production doctorale portant sur l’orientation des jeunes. Au total, 86 thèses ont été sélectionnées. Une analyse lexicométrique a permis d’identifier six thèmes majeurs où les thèses portant sur le rôle du milieu socio-culturel sur la trajectoire des élèves (40%) et l’efficacité du système éducatif et le décrochage scolaire (33%) sont les plus représentées. Les implications scientifiques et pratiques de cette cartographie seront discutées.

2. Transition école-collège au Cameroun : Développer les compétences à s’orienter


Eu égard à son passé colonial, le système éducatif camerounais présente la particularité de disposer de trois sous-systèmes (francophone, anglophone et bilingue) qui imposent à l’élève, à l’issue du primaire, de choisir entre les premiers cycles du secondaire général (ESG), technique et professionnel (ESTP), la formation professionnelle et la vie active.

Les premiers résultats du projet APPRENDRE (AUF, 2019-) font état d’une moyenne nationale de transition école-collège de l’ordre de 48.28% sur les trois dernières années. Par ailleurs, sur un échantillon de 1 294 élèves du secondaire, seul 1.8% a rencontré un Conseiller d’orientation (CO) lors de la transition école-collège. Si 30% ont fait leur choix d’eux-mêmes, l’avis des parents a été davantage prégnant (52.3%) comparé à celui des enseignants (6.7%). Dans ces conditions, dans la perspective d’améliorer l’économie nationale du travail et de l’emploi, les compétences à s’orienter représentent un aspect éclairant pour comprendre et accompagner davantage la transition école-collège. Le raisonnement des enfants au sujet du développement de carrière ainsi que les postures parentales, enseignantes et des CO offrent des perspectives capitalisables.

3. Pratiques éducatives parentales et orientation au Togo

Les parents occupent un rôle central dans la construction du parcours d’orientation de leurs enfants. Ce phénomène a été particulièrement étudié dans les pays occidentaux mais peu d’études ont été conduites dans le contexte africain. Cette présentation vise à ouvrir une réflexion sur la place des parents dans l’orientation des jeunes au Togo. Il s’agit plus spécifiquement d’interroger les postures et les pratiques parentales en s’appuyant sur une revue de la littérature et sur les premiers résultats d’une étude qualitative menée auprès de collégiens togolais. L’intérêt de l’éducation de l’orientation à destination des élèves et des parents sera discuté au regard des spécificités du système éducatif et des valeurs culturelles au Togo.