Le 16 janvier 2019,

Titre : La psychologie de la prestidigitation : comment les magiciens trompent-ils notre perception et fixent notre esprit ?

Résumé : L’art de la prestidigitation s’appuie sur une manipulation fine mais intuitive de notre esprit. Ainsi, la magie offre aux chercheurs en psychologie un terrain de recherche fertile et des outils innovants pour mieux comprendre le fonctionnement de certains processus cognitifs connus (perception, raisonnement, attention…) ou à ce jour peu connus (Thomas, Didierjean, Maquestiaux & Gygax, 2015). Dans une première recherche expérimentale (Thomas, Didierjean & Kuhn, 2018a), nous tentons de mettre en lumière les processus psychologiques en jeu dans une illusion perceptive robuste :  le « comptage optique ». Cette méthode est souvent utilisée par les magiciens pour donner l’illusion que toutes les cartes d’un petit paquet ont des dos identiques, alors qu’en réalité seul le dos de la carte du dessous du paquet a été montrée de manière répétée. Le but de cette étude est principalement de révéler comment l’erreur de substitution d’attribut, qui peut être définie comme une tendance intuitive à simplifier un énoncé complexe ou ambigu sans s’en rendre compte, peut aussi biaiser l’interprétation que nous avons d’une séquence perceptive équivoque. Dans une seconde recherche expérimentale (Thomas, Didierjean & Kuhn, 2018b), nous nous appuyons sur un autre tour de magie pour mieux comprendre les limites d’un effet connu dans la littérature sur la résolution de problème sous le nom d’effet « Einstellung » : lorsque nous sommes exposés à un problème, la première solution qui nous vient à l’esprit (souvent une solution familière) peut « fixer » notre esprit et nous rendre aveugle à des solutions alternatives meilleures.  Notre étude vise à montrer que la simple exposition à une solution que l’on sait fausse et impossible peut aussi nous empêcher de découvrir le secret d’un tour de magie pourtant évident.

Références associées :

Thomas, C., Didierjean, A., & Kuhn, G. (2018a). The Flushtration Count Illusion: Attribute substitution tricks our interpretation of a simple visual event sequence. British Journal of Psychology, 109, 850-861.

Thomas, C., Didierjean, A., & Kuhn, G. (2018b). It is magic! How impossible solutions prevent the discovery of obvious ones? The Quarterly Journal of Experimental Psychology, 71, 2481-2487.

Thomas, C., & Didierjean, A. (2016). Magicians fix your mind: How unlikely solutions block obvious ones. Cognition, 154, 169-173.

Thomas, C., Didierjean, A., Maquestiaux, F., & Gygax, P. (2015). Does magic offer a cryptozoology ground for psychology? Review of General Psychology, 19, 117-128.

 

Biosketch : Cyril Thomas est Maître de conférences stagiaire (et illusionniste) au laboratoire de psychologie et d’ergonomie appliquées (LaPEA) à l’Université de Paris depuis septembre 2019. Ses recherches portent principalement sur l’étude de biais cognitifs de haut et de bas niveau (résolution de problèmes, raisonnement perceptif, système duel…), notamment en ayant recours à l’utilisation d’un outil expérimental original: la prestidigitation.

 

Lien vers travaux : https://www.researchgate.net/profile/Cyril_Thomas4