19 novembre 2020, 10 h 30

Résumé

En situation dynamique, les opérateurs sont appelés à réguler leurs comportements pour atteindre les buts qu’ils se sont fixés. A chaque instant, différents compromis cognitifs sont ainsi adoptés en fonction des objectifs et performances visés, des contraintes temporelles choisies ou imposées et des ressources cognitives disponibles ou investies pendant l’activité. Différentes erreurs humaines ont pu être décrites en analysant les défaillances du contrôle cognitif et classifiées en fonction de leurs impacts sur l’activité finalisée. Avec l’émergence de systèmes automatisés, les interactions humain-machine évoluent et la supervision des automates va requérir un contrôle cognitif opérant afin que les activités de reprise en main soient sécurisées. Des indicateurs comportementaux permettant de décrire les états de l’opérateur et d’estimer les ressources cognitives dont il dispose doivent être identifiés si l’on souhaite garantir cette activité de supervision et ainsi sécuriser l’utilisation des systèmes automatisés. Durant le séminaire, les enjeux de l’activité de supervision en conduite automobile seront rappelés et les apports respectifs des travaux menés à l’aide d’approches en psycho-ergonomie et en neuro-ergonomie dans l’identification d’indicateurs comportementaux seront présentés.

Biosketch

Catherine Gabaude est directrice de recherche à l’Université Gustave Eiffel. Elle a une thèse en neurosciences et une HDR en psychologie et fait parti des membres fondateurs de l’association Arpège (pour la Recherche en psychologie ergonomique et ergonomie ). A partir de travaux menés principalement auprès de personnes âgées, elle a développé des recherches qui portent sur l’autorégulation comportementale et les diagnostics d’état du conducteur. Elle a supervisé une trentaine d’étudiants dont 5 thèses et 3 post-doc.

Lien Internet vers ses travaux:

https://www.researchgate.net/profile/Catherine_Gabaude