En 2016 (ONISR, 2016), 609 motocyclistes de plus de 18 ans ont été tués sur la route (17,5% des tués) et 5325 ont été blessés hospitalisés (19,6% des BH). Les premières années d’accès à la conduite d’une moto semblent critiques: plus d’un tiers des motocyclistes tués et blessés hospitalisés ont entre 18 et 30 ans. Par ailleurs, les données indiquent que 380 accidents corporels (32 mortels) impliquent un usager de 2RM non casqué. Malgré les mesures prises en matière de sécurité routière et de sensibilisation, la population d’usagers des deux-roues motorisés reste particulièrement vulnérable. Pourtant, rares sont les travaux qui s’intéressent à comprendre comment devient-on motocycliste, particulièrement de grosses cylindrées, et quels sont les déterminants du non-respect des règles de sécurité et de circulation chez cette population. C’est ce que nous proposons de faire dans le projet MOTARD. L’éducation à la conduite s’inscrit dans un processus progressif et continu.Nous chercherons également à comprendre dans quelle mesure la formation participe à la construction du motocycliste (utilisation des équipements de protection, choix de son véhicule, profil de conducteur, comportements sur la route, etc.).