Jordan Scoliege

Doctorant en contrat de recherche avec l’institut VEDECOM, sous la responsabilité de Philippe Cabon,

Email : jordan.scoliege@etu.u-paris.fr

https://jordan.scoliege.lorfolio.fr

 

Thèmes de recherche 

L’émergence des véhicules autonomes génèrent de nombreuses interrogations du point de vue du facteur humain. Bien que les questions relatives à la sécurité comme la reprise en main du véhicule par le conducteur soient très largement traitées (Gold, Happee, & Bengler, 2018 ; Haué, Le Bellu, & Barbier, 2020), la supervision à distance des véhicules est encore peu abordée. Nous allons dans ce travail de thèse engager une réflexion sur les avantages et les inconvénients du développement de tels systèmes. Par exemple, dans le cas d’une flotte de navettes autonomes, la supervision par un centre dédié permettrait de s’assurer de la fluidité du service et de prévenir certains incidents que le système autonome pourrait ne pas pouvoir gérer. Cependant, l’opérateur en poste de supervision ne bénéficiera pas de la même représentation de la situation que pourrait avoir un superviseur embarqué (c’est-à-dire le conducteur), ce qui pourrait impacter le service. Nous présentons dans cette communication les prémices de notre travail et la méthode envisagée pour le développement d’un système efficace et résilient, à partir d’une démarche d’ergonomie prospective.

Mots-clés : Véhicule autonome – Automatisation – Supervision -– Ergonomie prospective – Facteur humain

 

Communications

Soumission aux doctoriales ARPEGE 2021 à Lille du 6 au 9 Juillet