Le laboratoire de Psychologie et d’Ergonomie Appliquées est une UMR, qui a pour objectif de produire des connaissances sur les processus et les facteurs expliquant les comportements humains individuels ou collectifs, en s’appuyant sur les modèles théoriques et les méthodes développés principalement en psychologie différentielle, sociale et cognitive, ainsi qu’en ergonomie. Ce laboratoire est issu de la fusion du LATI (Laboratoire Adaptation Travail Individu, Université Paris Descartes) et du LPC (Laboratoire de Psychologie des Comportements et des mobilités, IFSTTAR). 

Trois axes structurent les recherches menées : (i) Potentiel, Apprentissage et Différenciation, (ii) Créativité et Innovation et (iii) Risques et Sécurité.  Ces axes de recherche sont déployés dans trois domaines d’application : (a) la mobilité et les transports, (b) le travail et les organisations, et (c) l’éducation, la formation et l’école.

Depuis 2020, le LaPEA est membre du Carnot Cognition, permettant de développer les partenariats recherche/entreprise dans le champ thématique de la cognition.

Premier Axe: Potentiel, Apprentissage, et Différenciation

Cet axe regroupe les travaux ayant pour but d’analyser le développement et la différenciation des capacités humaines tout au long de la vie (lifespan. Notre objectif est d’aborder la question des capacités humaines sous l’angle de leur développement et de leur différenciation, en considérant l’étude d’objets associés comme les potentiels, les aptitudes, les compétences, les capacités, les ressources, les performances et les comportements.

Deuxième axe : Créativité et Innovation

Cet axe regroupe les recherches sur le(s) processus créatif(s) et, le cas échéant, son (leur) prolongement dans l’innovation. La créativité est la capacité à réaliser une production qui soit à la fois nouvelle (à des degrés variés) et adaptée au contexte dans lequel elle se manifeste. Notre objectif est d’étudier les 7 composants impliqués dans la création et l’innovation à savoir les 7 c : Créateurs, Création, Contexte, Créations, Collaboration, Curricula et Consommation.

Troisième axe : Risques, Sécurité et Qualité de Vie

Notre objectif principal ici est la compréhension globale des risques, subis ou choisis, dans une démarche de modélisation, de l’individu à l’organisation. Au niveau de l’individu, il s’agit d’étudier l’impact sur le risque des facteurs de personnalité, ou des processus d’influence sociale. Au niveau organisationnel, on s’intéresse à l’articulation entre la sécurité réglée et la sécurité gérée, en particulier dans le cadre novateur de l’ingénierie de la résilience.

Actualités

Soutenance de thèse Philippe Bertrand: XR Body Swap pedagogical tools for empathy: Interdisciplinary design and implementation of Extended Reality (XR) learning experiences for improving empathic capacities

Soutenance le 16 février 2021 à 15H00 JURY Pr. Salvatore Maria AGLIOTI - Sapienza University of Rome Pr. Ausiàs CEBOLLA - University of Valencia Pr. Narcís PARÉS - Pompeu Fabra University Pr. Sophie PÈNE - Université de Paris / CRI Pr. Giuseppe RIVA - Catholic...

lire plus

Séminaire de Anne Congard: Dynamique différentielle des affects et de leurs régulations – différences inter et intraindividuelles, effets d’interventions et du confinement

11 février 2021, 10 h 30 Résumé: L’imbrication entre les variabilités inter- et intra-individuelle est au cœur des questionnements autour des affects et de leurs régulations. L’enjeu de cette présentation sera premièrement de comprendre les interactions réciproques et...

lire plus

Séminaire de Catherine Gabaude: La gestion du contrôle cognitif en situations dynamiques : de la nécessité de superviser l’opérateur à la recherche d’indicateurs comportementaux d’effort cognitif

19 novembre 2020, 10 h 30 Résumé En situation dynamique, les opérateurs sont appelés à réguler leurs comportements pour atteindre les buts qu'ils se sont fixés. A chaque instant, différents compromis cognitifs sont ainsi adoptés en fonction des objectifs et...

lire plus

Soutenance de thèse Romain Delgrange: Améliorer la mobilité urbaine des personnes ayant un handicap cognitif en assistant la cognition spatiale Analyse exploratoire de la chaîne du déplacement et évaluation expérimentale d’un prototype d’aide à la navigation

La soutenance a eu lieu le vendredi 17 juillet à 14 heures. Elle présente les travaux de thèse Romain Delgrange dont voici le résumé. L’action de se déplacer en ville est une étape fondamentale à la plupart des activités quotidiennes.

lire plus